La mémoire en retour. Voyages au Viêt Nam des jeunes générations de la diaspora vietnamienne

À partir d’une recherche doctorale auprès d’adultes nés en France, l’auteur analyse les différentes mobilités vers le pays d’origine de leurs parents ou ancêtres sous le prisme du travail de mémoire. Les études de cas présentés viennent ainsi compléter les travaux concernant le tourisme diasporique ou mémoriel des premières générations ou le tourisme des racines des suivantes pour proposer quatre modalités selon lesquelles l’expérience au Viêt Nam contribue à la démarche de construction de la mémoire familiale et collective. Celle-ci s’appuie en effet sur une enquête généalogique factuelle, sur une expérience sensible qui mobilise le corps dans l’espace, sur l’imagination comme capacité à se projeter dans une mémoire alternative ou contrefactuelle et enfin sur des pratiques symboliques qui se rapprochent de l’analyse du pèlerinage.

Article à lire sur le site de la revue mousson :

https://journals.openedition.org/moussons/

 



Citer ce billet
Julien Le Hoangan (2024, 14 janvier). La mémoire en retour. Voyages au Viêt Nam des jeunes générations de la diaspora vietnamienne. Rhizomes. Consulté le 21 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vkyh

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.