Décolonial

Le terme décolonial renvoie à la colonialité pour s’y opposer.

Si on conçoit la colonisation comme une période historique marquée par des événements identifiables et identifiés notamment par des textes qui témoignent d’un pouvoir administratif et juridique au minimum, la décolonisation désigne d’abord la période de libération des peuples colonisés.

Par extension, on conçoit que les relations de domination, d’exploitation, d’oppression, de dépendance, d’acculturation, de dépossession, etc. qui ont été forgées par la colonisation ne peuvent disparaître du jour au lendemain, par simple déclaration, mais nécessitent un effort, une lutte pour l’émancipation. Le terme de décolonisation désigne alors cette lutte, ce combat juridique, administratif, légal, culturel, intellectuel.

En insistant sur les dimensions intellectuelles, le cadre politique et historique décolonial a donné lieu à l’élaboration ou plus exactement à la mise en valeur de façons de faire et de penser le monde qui s’opposent alors à l’hégémonie scientifique et culturelle occidentale. Il s’agit donc de proposer d’autres épistèmè, d’autres méthodologies, appuyées par d’autres valeurs et donnant forme à d’autres discours.

Voir les articles de la catégorie décolonial

Qu’est-ce que la pensée décoloniale ? (extraits)

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search